Débris

debris

Création Collective du Collectif OS’O / Texte de Dennis Kelly

IMG_1524
©M.Etchevarria
IMG_1727
©M.Etchevarria
IMG_2216
©M.Etchevarria
IMG_1888
©M.Etchevarria
previous arrow
next arrow

Frère et sœur, Michael et Michelle racontent leur enfance : le père alcoolique qui s’auto-crucifie, la mère qui s’étouffe avec un os de poulet et meurt en donnant naissance à Michelle, l’ oncle qui les place en foyer. Les mots sont durs, les phrases, concises. Pas de douleur ici, juste la normalité d’un quotidien. Lorsque Michael découvre un bébé mourant dans un tas d’ordures, il le récupère, le nourrit de son sang et décide de l’élever.

Il le prénomme Débris. Cette histoire horrible évoque les récits de travailleurs sociaux avec ces bébés récupérés en bas des HLM, les enfants oubliés ou maltraités, les parents qui boivent… Mais l’auteur, Dennis Kelly, est anglais et manie à merveille la dérision et l’humour. Les enfants ne sont pas tristes et ne s’apitoient pas sur eux-mêmes. C’est ce décalage troublant qui sera, en partie, le point de départ du projet.

Texte de : Dennis Kelly 
Traduction : Pauline Sales et Philippe Le Moine
© L’Arche est agent théâtral du texte représenté

Mise en scène : Baptiste Girard 
Avec : Bess Davies et Baptiste Girard 
Assistant à la mise en scène : Mathieu Ehrhard
Scénographie et costumes : Lucie Hannequin
Musique : François Praud
Maquillages : Carole Anquetil
Lumières : Jean-Olivier Tastet
Son : Julien MassonConstruction du d
écor :
Atelier du TnBA

Photos : Maitexu Etchevarria